Tarte au citron herbacée

Bon, un whisky herbacé en provenance des Lowlands, jusqu’ici on est en terrain connu. Mais les embouteillages de distillat produit au début des années 1990 vont bientôt commencer à se faire rares, la distillerie ayant été silencieuse entre 1993 et 2000. Et même aujourd’hui Bladnoch, l’une des plus petites distilleries d’Ecosse, 250.000 litres par an d’alcool pur au maximum, reste rare. Une histoire de contrat lors de la revente.

Private Whisky Society

Quand United Distillers, aujourd’hui Diageo, vendit la distillerie à l’irlandais Raymond Armstrong, ils inclurent une clause selon laquelle la distillerie ne pourrait produire que 100.000 litres d’alcool pur par an au lieu de la totalité. Voilà pourquoi on ne voit pas de Bladnoch tous les jours et que l’on peut (doit?) se réjouir lorsqu’une bonne bouteille nous tombe sous la main. Un peu commce ce Duncan Taylor cask strength vieilli en refill hogshead. Autant s’attendre à un impact relatif du fût.

Au nez on croirait presque un tarte citron meringuée. On retrouve les fameux agrumes avec une vanille crémeuse et une note beurrée et patissière particuliérement douce. Les pommes compotées prennent la suite avec les habituelles notes herbacées des lowlands. Les fruits exotiques viennent ensuite jouer leur partition avec de la mangue et de l’ananas. On termine sur une petite note poivrée et une légèr eprésence du bois, très bien controlée.

En bouche on retrouve les citrons du nez mais bien plus frais, en jus et en zestes. La vanille est toujours présente mais a perdu son coté crémeux alors que les notes beurrées et herbacées font penser à un palet breton en se mariant. Un peu d’orge maltée et d’herbe coupée restent en arrière plan et le fût montre encore un peu de présence avec quelques épices et du poivre.

La finale est plutot longue, sur les zestes d’agrumes, une belle note beurrée et d’herbe coupée.

L’avis de Private Whisky Society

L’avantage avec les Bladnoch bien faits, c’est que ça se boit tout seul. Mais attention de ne pas finir votre verre trop vite au risque de passer sur une belle expérience niveau complexité. Un nez bien maitrisé, bien suivi en bouche tout en apportant des nuances et une belle finale, aucun faux pas dans ce Bladnoch.

Private Whisky Society

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.