La jeunesse fougueuse des Highlands

Et si on allait faire un petit tour chez Ardmore? Direction les Highlands avec un petit détour par l’Italie puisque ce sont chez les embouteilleurs indépendants de Wilson & Morgan (qui comme leur nom de l’indique pas, sont originaires de Trévise) que nous nous rendons. Et c’est tant mieux car nous allons y rencontrer un Ardmore, distillerie qui a pour habitude de sortir des malts passables en embouteillages officiels, mais formidablement bons lorsque passés sous les mains d’indépendants. Et connaissant l’amour de la famille Rossi pour la tourbe, on en attend plus que prévu.

Private Whisky Society

Outre sa capacité à se sublimer chez les indépendants, Ardmore a une autre particularité qui est, à l’instar de Caol Ila et Talisker, de savoir se rendre bon même en plaine jeunesse. Et avec la tourbe ultra dominante et le titrage à 48% autant dire que sa jeunesse devrait être fougueuse et impétueuse.

Au nez on comprend mieux pourquoi il est noté « Heavy Peat » sur l’embouteillage. La tourbe est très présente, sur la suie et qui tend à venir jouer sur les terres des cendres chaudes. Se dévoilent ensuite de beaux fruits avec de la pomme, de la poire, mais aussi des pêches et melons qui apportent un peu plus de douceur. On part ensuite sur le terrain de la minéralité avant de se retrouver au milieu d’eucalyptus et de camphre. On note aussi quelques céréales.

En bouche on va retrouver les fruits frais, poires et pommes en tête, bien relevées par quelques épices douces avec de la cannelle et de la cardamome. La tourbe, elle, ne s’en laisse pas compter et se révèle encore plus puissante qu’au nez, alternant entre fumée prenante et cendres chaudes. Quelques citrons viennent apporter un peu de fraicheur alors qu’un peu de miel se glisse en fin de dégustation.

La finale est longue, sur la tourbe, les épices, la poire, la céréale et un soupçon de citron.

L’avis de Private Whisky Society

Il n’y a pas beaucoup de distillerie qui arrivent à fournir un whisky capable d’en montrer autant au bout de 5 ans, comme nous le disions précédemment, mais Ardmore et W&M l’on fait. Un joli whisky tourbé et fruité avec un tourbe prenante et quelques épices douces. Sa jeunesse lui va à merveille et ne transparait pas tant pour un malt de 5 ans. Un parfait daily dram tourbé pour un prix plus que correct et un profil très séduisant.

Private Whisky Society

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.