Un mal bien français pour un géant bien écossais

Il y a quelque chose de pourri au royaume de Diageo, du moins en ce moment. Une grande partie des ouvriers est actuellement prête à entrer en grêve, chose assez rare pour être soulignée au royaume uni. D’où vient le problème ? Une économie drastique sur les plans de retraite et mutuelle de l’entreprise qui tente d’économiser 30 millions de Livres Sterling par an au dépend de ses employés. Certains employés l’ont déjà surnommée « Scrooge » en référence au célèbre conte de noël anglosaxon.

Private Whisky Society

Vouloir économiser un peu d’argent et demander des efforts aux employés, ça passse quand on est une entreprise en difficulté, mais quand on affiche un bénéfice de 2.8 milliardss de livres sterling, il y a forcément des dents qui grincent… C’est le cas des employés de 15 sites différents menacent désormais de grêve.

Il faut dire que l’entreprise ne fait pas dans la dentelle: augmentation des dividendes aux actionnaires de 5%, augmentation des salaires de tous les principaux cadres. Et cerise sur le gateau, le directeur général Eduardo Menezes a perçu pour paiements en 2016 environ 3.8 millions de livres, dont 400.000£ de pensions qui doivent diminuer.

Plus de 77% des employés des sites concernés sont favorables à une action de grêve pour faire face comme ils le disent à « Une avarice d’entreprise sur une échelle que même Charles Dickens ne pouvait pas imaginer ».

Car on pense effectivement immédiatement à Caol Ila, Lagavulin mais l’impact qui fait le plus peur à Diageo (outre la vodka Smirnoff) ce sont les problèmes de livraison et de production qui concernent le plus célèbre des Johnny. Non pas celui qui chante, celui qui marche. Et là, les dégats pourraient être colossaux.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.