Single malt et compteur geiger.

Le whisky ne permet pas de prouesses une fois ingurgité, c’est même souvent bien le contraire. Mais les déchets issus de son industries pourraient, eux, nous aider sur bien des fronts. Depuis plusieurs mois un entreprise l’utilise pour créer du biocarburant et des engrais non chimiques, mais c’est cette fois ci l’industrie nucléaire qui va peut être trouver de l’aide du coté des distilleries.

Private Whisky Society

Car le problème avec le nucléaire ce n’est pas ce qu’on en fait maintenant, mais plutôt quoi en faire une fois qu’il a servi. De ce coté, dans la région Thurso, on avait trouvé une solution pour le moins discutable. On avait enfouit entre 1959 et 1977 des déchets radioactifs dans un ancien puits. Pas très écolo tout ça. Une explosion toujours non expliquée avait eu lieu à proximité en 1977 et la pratique fut stoppée.

Le problème, c’est que les radiations sont toujours là et qu’il est difficile de s’en débarrasser, ou au moins de les atténuer. Mais de nouvelles techniques apparaissent grâce à la science. La bio-absorption est le fait de laisser des micro organismes moins affectés par les radiations, comme des bactéries ou des matières organiques non vivantes, absorber une partie de ces radiations.

En gros, les levures et les déchets de la fabrication sont récupérés puis jetés dans le puits avec tout un ensemble d’autres déchets propices à la proliférations de micro organismes afin d’absorber ce surplus de radiations.

Ce n’est malheureusement qu’une solution à minima, car ces micro organismes devront rester à vie et n’ont pour but que d’aider à absorber les radiations de déchets qui mettront des siècles avant de ne plus nuire à l’environnement. Un pas en avant donc, et qui en plus aide l’industrie du whisky à se financer, mais pas une vraie solution à long terme.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age