Le malt le plus complexe du Speyside

Cragganmore, située sur les terres du château de Ballindalloch, fut créée par un homme de poids dans le monde du whisky, John Smith. Elle distille un whisky réputé pour être le plus complexe d’Ecosse. Petite anecdote : l’emplacement final de la distillerie ne fut pas tant choisi pour sa proximité avec une source, mais bien pour sa situation par rapport au chemin de fer, révolution à l’époque et qui allait permettre de l’approvisionner en charbon.

Private Whisky Society

Cragganmore est donc située dans le Banffshire, en plein Speyside. Elle est très éloignée de ce que l’on nomme le whisky trail, sorte de chemin de pèlerinage permettant de visiter la plupart des distilleries de la région pour la raison évoquée ci-dessus. John Smith, son créateur, avait choisi cet emplacement avec raison. Loin d’être un novice, il avait auparavant dirigé Glenfarclas, The Glenlivet et Macallan ! Son whisky est aujourd’hui le préféré de Michael Jackson. Pas la star de la pop, bien évidement, mais bien l’écrivain et spécialiste du whisky.

Ces alambics ont la particularité d’avoir leur cou de cygne en forme de T, permettant ainsi un reflux maximum favorisant l’apparition de notes fruitées dans le distillat. Combinés à un condenseur traditionnel, dit « en serpentin », ils donnent son arôme si particulier et sa complexité au Cragganmore.

Elle produit des whiskies, notamment son 10 ans sherry cask et son 12 ans souvent récompensés aux San Francisco World Spirit Competitions, issus de doubles maturations Bourbon – Sherry. Son coté salin et son distillat relativement gras terminent de lui donner ce caractère si unique.

Concernant sa dégustation, il possède un nez très intéressant. Des notes d’orange cuites, presque de la marmelade, arrivent en premier. De la noix, un peu de caramel qui devient mielleux et une étrange impression de fumée de bois. Etrange car Cragganmore n’est pas sensé être fumé. Quelques notes d’herbes se sont également glissées dans ce nez très riche.

En bouche il devient plus punchy, avec des fruits frais provenant des notes maltées. Les noix sont toujours présentes et les oranges sont désormais accompagnées de notes beurrées faisant penser à un gâteau aux agrumes. Tout ceci rehaussé par une pointe de salinité.

La finale, courte, renvoie au caramel du nez. Il passera progressivement au toffee avant de laisser quelques notes de chocolat finir cette dégustation en beauté.

L’avis de Private Whisky Society :

Un whisky certes complexe mais très agréable et facile d’accès. Les master blenders adorent s’en servir comme base. D’ailleurs si vous avez commencé à aimer le whisky via les blends, nous vous conseillons de commencer par celui-ci si vous souhaiter entrer dans le monde des single malts. Ses 40% seront par contre un peu juste pour les amateurs plus confirmés.

Pour en savoir plus sur nos cours de dégustation à domicile ou sur nos tarifs suivez les liens ou bien contactez nous.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age