Un spiritueux français à base d’Olive ?

Le monde des spiritueux français bouge beaucoup, et quand on est passionné de whisky, on est forcément curieux des autres spiritueux. Alors quand on a entendu parler du travail de Manguin qui propose un alcool d’olive à un titrage de 40%, on a voulu goûter ! Nous en profitons d’ailleurs pour remercier la maison Manguin qui nous a envoyé un sample pour rédiger cette note de dégustation.

Tout d’abord un mot sur la production de cet alcool hors du commun. L’olive ne contenant pas de sucre, on ne peut en faire un alcool directement, comme pour les fruits ou les céréales (l’amidon étant transformé en sucre pour ces dernières). Cet alcool d’olive est donc obtenu par macération puis distillation, comme pour certains Gins. La maison Manguin est située à Avignon et distille ses productions de fruits depuis 1957 en respectant une méthode artisanale aux ambitions internationales.

Au nez, la première impression est douce et gourmande, sans aucun côté alcooleux. On ne reconnais pas tout de suite l’olive, mais plutôt un arôme proche de la truffe avec une belle gourmandise végétale, presque sucrée. L’ensemble est agréable et fruité, avec une belle présence floral en arrière plan.

En bouche, l’olive se révèle tout en conservant une fraîcheur remarquable. C’est un peu comme si l’on dégustait une olive mais uniquement avec ses saveurs, sans aucune impression huileuse. On reconnais la profondeur aromatique de l’olive noire avec un gout prenant et puissant souligné par des notes végétales et fruitées de poires bien mures.

La finale est longue et reste très longtemps en bouche avec une rétro-olfaction légèrement épicée qui rappelle également la première impression du nez, sur la truffe.

L’avis de Private Whisky Society

Nous sommes toujours intéressés par les nouveaux alcools, surtout quand ils sont conçus en France et aussi bien maîtrisés. La curiosité de ce flacon atypique nous a attirés et nous ne regrettons pas de l’avoir dégusté, cet alcool est bien fait et ses arômes vraiment surprenants. Une petite faiblesse tout de même sur le manque d’évolutivité au cours de la dégustation, mais cela est propre à tous les alcools blancs. Seuls les alcools vieillis offrent des arômes changeants. Qu’en serait-il si Oli’ Still passait dans un fût ?
En un mot, nous saluons le travail accomplit par Manguin et incitons les amateurs d’olives à essayer ce nouvel alcool. Nous pensons également que ce flacon mériterait d’être travaillé en cocktails.
N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Nous ne distribuons pas ce flacon mais vous pouvez le trouver sur le site de Manguin.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.