L’habit ne fait pas le moine, encore moins le nom.

En Normandie, la brasserie Northmaen brasse ses bières depuis 1997. Dominique et Frédérique, les propriétaires, fabriquent leur bière selon la tradition viking, très présente dans leur région depuis les invasions des 9ème et 10ème siècles. Depuis plusieurs années, ils distillent également un whisky, le Thor Boyo. Si les débuts ont été poussifs, leur single malt a su évoluer jusqu’à en étonner plus d’un. Et pas n’importe qui.

Private Whisky Society

La démarche nous avait séduits lorsque la ferme brasserie s’était lancée dans le single malt. Brasser et distiller ses propres céréales au sein d’une même ferme, on a l’impression de se retrouver il y a presque 100 ans dans une région reculée d’écosse. Force est de constater que l’on est pourtant en Normandie. Nous avions gouté leur whisky, qui se cherchait encore à l’époque et avions décidé de le laisser grandir.

2 ans plus tard, à force de discussions sur le whisky français, plusieurs échos nous parlaient avec éloges de ce qu’était devenu ce Thor Boyo. C’est tout d’abord Philippe Jugé, grand spécialiste des spiritueux et particulièrement du whisky français, qui nous disait que son évolution avait été impressionnante et que désormais, il fallait compter avec le Thor Boyo. Quelques semaines plus tard, c’est en nous rendant à La Maison Du Whisky que nous avons fini par en parler avec Salvatore Mannino, l’enseignant en dégustation de l’académie LMDW, qui nous confirma que les dernières versions allaient au-delà de leurs espérances.

Au nez ce sont des notes de prunes qui nous parviennent en premier. Elles sont vite rattrapées par le travail des fûts avec des épices, sur le gingembre et une pointe de vanille. Il se termine sur des notes de levure.

En bouche on retrouve les prunes et les épices avec cette fois ci des poires fraiches qui les accompagnent. Des notes florales et herbacées s’insèrent ensuite et une pointe saline, étonnante, se dévoile.

La finale, moyennement longue, est sur les épices et les fruits rencontrés en bouche.

L’avis de Private Whisky Society

Que de chemin parcouru depuis notre première rencontre avec ce whisky. Northmaen a bien travaillé et continues d’évoluer. Comme nous le disait si bien Philippe Jugé lors de son interview dans nos locaux « tous les six mois on voit une avancée significative sur l’ensemble des whiskies français ». Northmaen ne fait pas exception. A suivre de prêt, et les sceptiques peuvent déjà s’attendre à être surpris.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.