Le cœur du Speyside fera fondre le votre

Benriach est loin d’être la distillerie la plus connue d’Ecosse. Et pourtant elle gagne à l’être. Située, comme son marketing aime à le rappeler, en plein cœur du Speyside dans la ville d’Elgin, on la souvent appelée « Longmorn 2 » avant qu’elle ne rouvre, les deux distilleries étant éloignées de quelques centaines de mètres. Sans compter que les aires de maltage et la malterie sont restées en activité pour fournir Longmorn.

Construite lors de l’essor des Pattisons, Benriach arrêta sa production seulement deux ans après sa mise en service, en 1897. C’est en 1965 que l’activité reprend après sa reprise par Glenlivet. En 1983 Benriach distillera pour la première fois un whisky tourbé. Seagram, à qui Benriach a été revendue, a alors besoin de malt tourbé pour ses blends et ne possède pas de distillerie sur Islay. Benriach ne distille alors qu’un seul single malt, le Benriach 10 ans. En 1984, la capacité de production double mais l’année suivante, les légendaires aires de maltage sont fermées. Elles auront servi plus de cent ans sans interruption. En 2001, Pernot Ricard rachète la distillerie puis la revend en 2004 à 3 associés : Billy Walker, vétéran des distilleries écossaises et deux investisseurs sud-africains. Dès lors les multiples fûts laissés sur place dans les années 60 reprirent leur rôle. Et leur diversité s’exprime parfaitement dans la diversité des whiskies proposés par Benriach.

Private Whisky Society

La version 16 ans est elle un malt simple, vieilli uniquement en ex fûts de bourbon. Simple mais tellement bien fait. Après avoir ôté le bouchon, ce sont des notes florales, d’herbe coupée qui arrivent en premier. Mais elles sont vite rejointes par les arômes que l’ex fût de bourbon a déposé durant 16 ans. De la vanille, du miel, des notes maltées en fond. Un Speyside dans toute sa splendeur.

En bouche le distillat est soyeux bien que relativement sec. Il reprend très bien les notes olfactives, vanille, miel et malt, mais y ajoute des épices et un peu de fruité, très certainement apportées par un finish dans un ex fût de sherry.

La finale est relativement longue et dévoile de légères notes de fumée. La vanille reste dominante mais on perçoit toujours en fond quelques notes maltées.

L’avis de Private Whisky Society :

Un whisky classique mais totalement maitrisé. Il exprime parfaitement le style du Speyside avec beaucoup de finesse dans l’accord des notes. Très marqué par le bourbon il est très agréable en bouche. Et même si son taux d’alcool n’est « que » de 43% il développe des saveurs aussi bien prononcées que délicates.

Pour en savoir plus sur nos cours de dégustation à domicile ou sur nos tarifs suivez les liens ou bien contactez nous.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age