Le Japon fait sauter les records

La vente du 28 Août s’annonçait spectaculaire. Un Karuizawa de 53 ans, un set complet de la collection Cards Series de Ichiro’s Malt, il y avait du beau monde sur le menu de la vente chez Bonham’s. Deux records ont été battus, et par un seul homme s’il vous plait. Retour sur une vente hors du commun.

Private Whisky Society

Comme annoncé, cette vente reflète à merveille la demande croissante de whisky haut de gamme en Asie. Malgré le léger coup de mou de la croissance en Chine et la situation économique moyennement stable au Japon et en Corée, de nombreux collectionneurs fortunés restent intéressés dans des investissements pour leur pur plaisir. Car on a beau dire, comme le soulignait un des représentants de Bonhams « Ces whiskies sont clairement destinés à être consommés. Un homme capable d’investir de telles sommes dans une vente aux enchères peut très bien investir dans d’autres produits financiers à meilleur rendement que le whisky. »

En tout cas une chose est sûre, c’est bien un seul et même homme qui a raflé la mise pour les deux lots les plus courus. Bien sur son identité n’a pas été dévoilée. Il aura donc dépensé en une soirée tour à tour 118.540$ pour le Karuizawa 1960 et 489.968$ pour les 54 Cards Series. Le record de la bouteille japonaise la plus chère et du lot de whisky japonais le plus onéreux ont donc été battus. Par une seule personne.

Bonham’s dit du Karuizawa, qu’il oscille entre des notes de roses de Damas, de mousse fraich, de champignon et de vieux bois avec une note de fumée qui se développe au fur et à mesure de la dégustation.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age