Une distillerie au cœur de Glasgow

Pour la première fois depuis plus de 100 ans, la production de single malt va reprendre à Glasgow. La Glasgow Distillery Company, distillerie au cœur de la ville du Campbeltown, à ouvert ses portes récemment. Elle propose déjà un gin, le Makar mais se tournent désormais vers la fabrication de single malt.

Private Whisky Society

La société a récemment acheté son matériel de distillation, avec deux alambics, un wash et un spirit still, tous deux étant des bijoux rutilants. L’un des plus beaux matériel du marché dixit Liam Hughes et Ian McDougall, les heureux propriétaires.

Les deux aventuriers des spiritueux ont lancé cette distillerie en notant le regain d’interêt pour les distilleries artisanales et le manque de distilleries dans Glasgow. Liam a déclaré: « La dernière distillerie de single malt de Glasgow fermé en 1903, donc ça fait plus de cent ans que la ville n’avait plus sa propre distillerie de single malt ». La distillation du new make a déjà commencé, mais ni le nom du whisky ni sa date de sortie ne sont pour le moment connus. La production annuelle devrait, elle, avoisiner les 100.000 litres d’alcool pur par an.

« Avec la montée des distilleries artisanales aux États-Unis, il ya eu beaucoup d’ouvertures de distilleries au Royaume-Uni, et dans le monde entier il y a un énorme intérêt pour les distillateurs artisanaux. C’est devenu notre source d’inspiration lorsque nous avons décidé d’ouvrir notre distillerie. »

« Il y avait 40 distilleries à Glasgow, mais elles ont toutes fermé, la dernière en 1903. C’est ainsi que nous avons pu nommer la distillerie Glasgow Distillery Company. »

Après avoir acheté le meilleur équipement du marché, c’est auprès des plus grands spécialistes qu’ils prennent conseil, et notamment David Robertson, ancien de chez Macallan. Liam a déclaré: «Nous avons fait créer les meilleurs alambics du marché et nous faisons conseiller par des personnes toutes aussi exceptionnelles. »

Depuis l’ouverture, la distillerie est énormément suivie et beaucoup de monde se tient au courant de ce que ces deux entrepreneurs pourraient produire. Lorsqu’on leur demande quand leur whisky sera prêt, ils n’offrent qu’une seule réponse : « Quand il sera prêt ! ». Il doit rester trois ans minimum en fûts, mais ils n’écartent pas la possibilité de le faire vieillir plus longtemps avant d’envisager une mise sur le marché. La seule révélation a été celle de la maturation, qui se fera uniquement en ex fûts de bourbon.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.