La tête de Mull

Comment ça on a pas encore fait la note de dégustation du Tobermory 10 ans ? Ah bah oui en fait… Bon on va vite remédier à ça en partant du coté de la distillerie éponyme déguster l’entrée de gamme de la marque. La pauvre se sentait un peu seule en plus.

Private Whisky Society

Et oui malgré le fait que les whiskies portent deux noms différents, Ledaig et Tobermory sont bien distillés au même endroit. Point de fumée de tourbe par contre dans cette version vieillie 10 ans en ex fûts de bourbon. Quoique parait-il qu’il y en aurait une touche. Voyons voir ça.

Au nez on retrouve un whisky dans sa plus simple expression, ce qui n’est pas pour nous déplaire. On a de la céréale et surtout en fond comme une note de vieux bois brûlé. Des fruits se glissent au milieu de tout ça avec un peu de poire et de banane, sans compter une pointe très légère de cire. Une petite note iodée vient soutenir tout ça.

En bouche on retrouve ce marquer de vieux bois que l’on a pu rencontrer dans les versions Flotilla de Old Pulteney. Elle est crémeuse, miellée et légèrement épicée avec de la cannelle et du poivre. On y trouve aussi un peu de pomme et une note herbacée assez puissante. Et le coté iodé est toujours présent.

La finale est longue, principalement sur l’orge et une note herbacée.

L’avis de Private Whisky Society

Honnêtement on ne sait pas trop comment juger ce whisky. La démarche de présenter quasi uniquement le distillat est bien embarquée mais est vite rattrapée par une note souffrée qui lui confère une astingeance pas forcement super agréable. Sinon c’est plutôt bien construit et bien équilibré. On préfère clairement Ledaig, du moins pour les officiels.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age