Trois maturations et un Talisker

En 2013, Talisker avait eu l’idée du Port Ruighe, whisky avec un vieillissement pour le moins atypique. Après tout l’idée du Porto combiné à la tourbe a toujours été une très bonne idée. Ballechin, Benriach ou encore Laphroaig nous l’avaient déjà prouvé. Alors pourquoi pas Talisker avec ses notes poivrées et marines ? Et bien la distillerie de Skye s’est lancée.

Private Whisky Society

La lave des Cuillins s’est enfin décidée à passer le pas du mariage avec le port pipe en 2013. Cependant la maturation a été pour le moins atypique. Le distillat est d’abord séparé en trois pour vieillir dans des fûts de chêne américain et européen de manières séparées et la troisième partie dans des fûts au bousinage extrême. Le tout a ensuite été rassemblé et a subi un finish dans un port pipe.

Mélange de notes marines, fruitées et douces, il dénote tout de même un certain caractère. C’est par contre malheureusement un NAS, qui parait de plus relativement jeune. Un défi à relever, voyons immédiatement comment Talisker s’en est sorti.

Au nez, c’est le porto qui se porte à l’attaque en premier, amenant tout son fruité avec des figues et des abricots, bien accompagné par une belle note de fumée et d’iode. Les fûts de bourbon reviennent à nous avec des touches vanillées et boisée, avant que le caractère des Cuillins ne vienne se révéler avec du poivre et une pointe de cuir.

En bouche, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on est surpris ! La fumée est là la première avec une note fruitée de cerises acides, avec une pointe citronnée. Et d’un coup, tout bascule. Les épices investissent le terrain avec du poivre, du gingembre et une très discrète cannelle. C’est ensuite une note de piment qui surgit. Une légère note d’alcool se laisse entrevoir en fin de bouche.

La finale est longue, sur le poivre, les fruits du nez et la fumée de tourbe.

L’avis de Private Whisky Society

Un whisky intéressant mais un peu déséquilibré à notre goût. L’influence des fûts est omniprésente et masque trop les qualités du distillat de Talisker. Un bon whisky pour son prix, Mais l’Importanticus Fumosus ou le Laphroaig Cairdeas Port Cask de 2013 nous avaient bien plus impressionnés.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.