Le retour du roi

Présenté durant le Whisky Live et annoncé depuis plusieurs mois, le Royal Brackla officiel nouvelle génération est enfin arrivé. Autrefois un grand nom du whisky, en atteste sa double attribution de la dénomination « royal » donnée à l’époque par la royauté aux entreprises les plus méritantes du Royaume Uni. Découvrons donc cette nouvelle mouture du 12 ans.

Private Whisky Society

Fondée en 1812, Brackla est l’une des plus vieilles distilleries au monde. Installée par un capitaine de l’armée, elle n’avait à l’origine pas son suffixe royal. C’est en 1833 sous les ordres du roi Guillaume IV que Brackla allait devenir Royal Brackla. Il sera le premier whisky à recevoir cet honneur, qui lui sera d’ailleurs réitéré en 1838 par la reine Victoria. Il devint grâce à cette reconnaissance l’un des whiskies les plus cotés de l’époque.

Mais Royal Brackla n’est pas célèbre que par ses titres, mais aussi par son processus de fabrication. Sa fermentation, qui dure 72 heures, est la plus longue au monde et ses alambics sont parmi les plus hauts qui existent. Cela donne un whisky élégant, fruité et très agréable en bouche grâce à son finish de 6 mois en fûts de sherry.

Au nez la dominante se fait sur les notes maltées. La poire et les céréales sont bien présentes alors qu’une belle note de miel vient s’insérer. On retrouve ensuite quelques épices et un peu de levures avant qu’un caractère herbacé et terreux ne se révèle. Quelques fruits exotiques, ananas et passion viennent réchauffer l’ambiance.

En bouche on retrouve les notes du sherry avec de belles oranges confites et de la poudre de cacao. On retourne ensuite vers les notes maltées de poire et de céréale avant de découvrir caramel, épices et des fruits rouges.

La finale est un peu courte, su les amandes, les oranges et les notes maltées.

L’avis de Private Whisky Society

Nouveau venant, nouveau style. On trouve beaucoup de choses très plaisantes dans ce Royal Brackla. Son coté « old school » nous a conquis et lui confère beaucoup de charme. On regrette un peu les 40% qui lui donnent une légère faiblesse en bouche, mais rien de vraiment grave. A 60 euros environ le 12 ans nous l’attendions au tournant et honnêtement c’est très agréable et à la fois atypique.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.