La chaleur d’un feu de bois au fond de votre verre

Aujourd’hui nous vous présentons un whisky parfait pour vous réchauffer de ces températures glaciales, l’Oban 14 ans, dont la distillerie est située dans le village du même nom. Fondée en 1794 par les frères Stevenson puis réaménagée dans les années 1890, elle reste l’une des plus petites et anciennes distilleries d’Ecosse. Elle symbolise la frontière entre Highlands et iles du nord de l’écosse.

Private Whisky Society

On a fini par l’appeler le « West Highlands » tellement son style allie aussi bien le caractère sec et fumé des whiskies des iles que des notes plus douces typiques des Highlands. Située face à l’ile de Mull, où sont produits dans la même distillerie Ledaig et Tobermory, Oban a pour particularité d’avoir donné son nom au village éponyme et non l’inverse. C’est en effet le village qui s’est créé autour de la distillerie après sa construction. Cela pose aujourd’hui problème car avec son caractère unique et une demande de whisky originaux croissante, Oban ne peut se développer du fait du manque d’espace.

Goutons maintenant ce whisky. Au nez Il s’en dégage d’abord des notes d’agrumes, principalement oranges avec un peu de citron, et de fruits frais, poire notamment. Ensuite on discernera des notes plus salines qui, mêlées aux premières notes de fumée, nous donnes des notes de cuir.

En bouche beaucoup de fruits, poire et figues. Un peu de miel vient lier l’ensemble. Et soudain on comprend pourquoi on dit de cet Oban qu’il est si spécial. En milieu de bouche, tout bascule. Les fruits s’estompent, sans pour autant disparaitre, au profit de notes plus brutes, café et tabac avec du malt en fond. Sur la fin des notes cendreuses vous confirment en quoi ce whisky est la frontière Highlands/Islands.

La finale est longue et douce. Café et orange presque confite mènent la danse relevés par quelques notes salines et iodées. Egalement un peu de caramel.

L’avis de Private Whisky Society :

Un whisky étonnant et définitivement atypique. A la fois sec et fruité, son fumage, qui amène de vraies notes de feu de bois et cendre, est une exception dans le monde du whisky. On croirait être assis à coté d’une cheminée en le buvant. Et quoi de mieux en ces temps froids et rigoureux ?

Pour en savoir plus sur nos cours de dégustation à domicile ou sur nos tarifs suivez les liens ou bien contactez nous.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age