Retour au musée des arts forains

France Quintessence, Salon Bollinger, Whisky Live… Il nous restait encore une épreuve ce lundi pour terminer la saison des salons en beauté, le Club Expert Dugas. Dernier grand rendez vous de la saison, il permet de voir les nouveautés des marques distribuées par le géant français. Compte rendu de notre voyage sur place.

Teeling

Private Whisky Society

Notre premier arrêt s’est fait en terre irlandaise, où Teeling présentait sa gamme. Blend, single malt, Single grain, Revival 15 ans (décidément c’est une manie chez les 15 ans) et 24 ans. Comme vous vous en doutez les jus des 15 et 24 ans ne proviennent pas de chez Teeling, et le profil single malt irlandais nous fat forcément penser à Knappogue Castle, même si notre ami du stand n’as pas voulu nous en dire plus. Nous y avons découvert un grain très agréable, vieilli en fûts de cabernet sauvignon, très fruité et absolument pas alcooleux. Un single malt haut en couleurs que vous pourrez découvrir lors de notre Private Whisky Night Saveurs d’Ecosse. Mais bien sur les deux belles expériences sont venues avec le Revival, entièrement vieilli en fût de rhum et qui joue à merveille entre notes douces, fruitées et une puissante amertume, alors que le 24 ans tourbé oscille lui entre tourbe et friuté typiquement irlandais sur la banane et les fruits exotiques.

Kilkerran

Private Whisky Society

Ce salon Dugas n’aurait pas été bien fait si l’on avait pas rendu visite au Kilkerran 12 ans qui est sorti cet été. On a regretté de ne pas avoir droit à la version brut de fût Madère sortie pour l’occasion, mais le Work In Progress 7 Bourbon était là pour compenser (un peu). Un beau profil sur les épices, la tourbe, les agrumes et des notes plus douces de bonbons et de loukoums.

Dun Beaghan

Private Whisky Society

3 bouteilles nous ont été proposées à la dégustation chez Dun Beaghan, avec un Bunnahabhain tourbé 15 ans, Un Braeval de 16 ans et un Glenrothes first fill sherry de 19 ans. Concernant le Glenrothes on a découvert un beau sherry monster qui ne laissait par contre plus beaucoup de place au distillat de Glenrothes, les oranges amères et les amandes habituelles ayant principalement été remplacées par des notes de raisins secs et torréfiées. Le Bunnahabhain tourbé quand à lui était de très belle facture, mais rien de bien nouveau à l’horizon concernant ce profil. Par contre le Braeval nous a enchanté avec ses notes florales rafraichissantes et ses notes de fruits frais et d’épices légères. Un vrai régal.

Chieftain’s Choice

Private Whisky Society

Bon on va être honnêtes on a pas franchement été emballés par les versions Chieftain’s présentées (toute la gamme n’était pas présente) mais il y a eu une référence qui nous a tout de même charmés. Un Glenrothes 13 ans finish sherry, version hautement améliorée du glenrothes sherry officiel pour faire court. Des oranges amères, des fruits à coque, un coté laiteux puis une envolée vers un soupçon de fruits rouges.

James Eadie

Private Whisky Society

Jolie surprise du salon, un nouvel embouteilleur indépendant était proposé, James Eadie. Trois profils différents s’étaient mélangés, tous réduits à 46%. Tout d’abord trois asseùblages de 8 ans avec au programme Balmenach, Auchroisk et Linkwood. Mention spéciale au Linkwood sherry finish, frais avec une légère pointe gourmande. Les 3 suivants étaient des singles casks avec un Benrinnes et un Blair Athol de 12 ans chacun et un Inchgower 15 ans, tous en refill bourbon. Trois beaux whiskies présentant bien les distillats de ces distilleries pas toujours bien embouteillées. Les deux derniers malts étaient deux Caol Ila, un assemblage de 9 ans et un single cask de 12 ans. Avec des profils très différents, petite préférence pour l’assemblage de 9 ans, qui montre un visage légèrement différent des habituels. Moins iodé, plus terreux avec une pointe de saumon fumé.

Springbank

Beaucoup de déjà vu chez Springbank, mais on ne dit jamais non à un malt des Mitchell! On a eu le plaisir de regouter le Local Barley et le Green, mais on a surtout pris une vraie baffe avec la version 12 ans Burgundy cask. Une avalanche de fruits rouges, de dattes, de figue avec un soupçon de cuir pour garder le tout en équilibre, une présence maltée legère mais si séduisante… Une des claques de ce salon. D’ailleurs elle était tellement forte qu’on en a oublié de prendre une photo.

Rozelieures

Private Whisky Society

Petit tour en Lorraine pour découvrir les nouveaux packagings de la marque, mais surtout pour découvrir les deux exclusivités Dugas du moment, dont les petits gars ont été sélectionner les fûts eux mêmes. Deux versions non tourbées avec finish en fût de vin de Vosne Romanée et un autre en fût de Madère. Deux belles découvertes et des profils agréables. Jolie maitriuse de la part de la distillerie.

Cadenhead

Private Whisky Society

Comme d’habitude chez Cadenhead nous avons rencontré des malts de haute volée présentés par notre ami Mark Watt. Des profils résoluments tournés vers la mise en avant du distillat.

Private Whisky Society

Ici 4 coups de coeur avec un Aberfeldy 17 ans et un Balmenach 12 dans les versions réduites à 46%, et Un Tullibardine 22 ans et un Tamdhu 24 ans chez les cask strength.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age