La tourbe version Campbeltown

Un petit détour par le Campbeltown aujourd’hui afin de découvrir Longrow, le whisky tourbé de Springbank. Située à la pointe du Campbeltown, la distillerie s’était donné comme mot d’ordre de produire un tourbé « comme sur Islay ». Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est bluffant. Entre fruité et finesse du Campbeltown et caractère plus prononcé et marin d’Islay, un whisky étonnant.

Private Whisky Society

Longrow est passé aux NAS, malheureusement. Mais Macallan nous a prouvé (à part pour le rapport qualité prix) qu’un NAS peut tout à fait faire un bon whisky. Mais si l’on veut être honnête, ce Longrow est TRES bon et pour la modique somme d’une soixantaine d’euros. Même s’ils n’ont pas réussi à faire exactement comme sur Islay, leur tourbe est bien plus présente et marine que celle des Highlands ou du Speyside.

Après être réapparu en embouteillages officiels il y a 15 ans, Longrow n’a cessé de s’améliorer au fil du temps. Le passage au NAS a un peu entaché l’amour du public pour lui mais après l’avoir gouté, il se fait rapidement pardonner. Un beau mélange de tourbe, fruité et gourmandise que nous allons découvrir.

Au nez on est d’abord surprit pas une tourbe ressemblant à de la fumée prise dans des embruns sur la côte. Vient ensuite une note de citron vert et de fruits frais qui équilibrent parfaitement l’ensemble. La tourbe devient ensuite plus cendreuse et l’on percçoit quelques notes de malt.

En Bouche les embruns prennent de l’assurance mariés à des notes de zestes d’agrumes. Les fruits deviennent exotiques par la suite, comme de la mangue, juste avant que l’iode, les embruns et la fumée ne corsent le tout. La tourbe devient ensuite plus terreuse, accompagné par des notes de tabac.

La finale est longue, minérale, sur les embruns et les citrons.

L’avis de Private Whisky Society

On adore et on recommande. Un NAS de haute volée, qui n’est certes pas du niveau de l’ancienne Longrow, mais en qualité technique et à ce prix, c’est un incontournable pour les amateurs de tourbe. Et Longrow ne vous avait pas menti, quand vous le boirez, vous penserez immédiatement à un Islay, mais avec bien plus de finesse.

Private Whisky Society

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.