Seul et heureux de l’être

Longmorn fait depuis longtemps de le bonheur des amateurs, que ce soit par son seul et unique embouteillage officiel ou bien chez les indépendants. Ce malt du Speyside, entrant notamment dans la constitution de blend Chivas, possède un distillat fruité et gourmand qui lui permet de se marier avec bon nombre de types de fûts. Ce 16 ans d’âge, vieilli en ex fûts de bourbons a beau être seul dans sa gamme, il n’en reste pas moins le digne représentant de Longmorn.

Private Whisky Society

Les embouteilleurs adorent Longmorn. Gordon & MacPhail, Signatory Vintage ou même l’excellent italien Silver Seal, qui nous avait fait découvrir deux versions et notamment un 20 ans somptueux récemment, s’occupent de créer des versions indépendantes de ce distillat depuis longtemps maintenant. Faisant suite à une version 15 ans qui a fait la renommée de la distillerie dans les années 90, ce 16 ans est considéré comme légèrement moins qualitatif.

Mais attention, moins bon ne veut pas dire mauvais. Le 15 ans était considéré comme exceptionnel en son temps. Cependant une baisse de qualité combinée à une augmentation de prix ne fait en général pas beaucoup de clients heureux. Mais ce 16 ans a de la qualité à revendre et un caractère qui lui reste propre. Voyons ce que donne sa dégustation.

Au nez, ce sont les fruits qui dominent très clairement, avec de belles poires relevées par quelques citrons apportant une pointe d’acidité. Elle sera très vite contrebalancée par du miel de montagne, avant de finir sur une note saline.

En bouche l’attaque se fait sur les notes maltées de poires avant de revenir sur des fruits plus doux avec de beaux abricots. Elle devient ensuite florale, sur des notes de jasmin. Il devient ensuite plus gourmand, sur la vanille et le caramel avant que quelques épices ne corsent le tout.

La finale est longue et sur les notes fruitées rencontrées au nez. Vient ensuite le chêne toasté avant que les notes florales ne terminent en beauté cette dégustation.

L’avis de Private Whisky Society

Un whisky que nous aimons beaucoup. Il n’est peut être pas le plus extravagant, mais certainement l’un des plus complexe du Speyside. Niveau qualité pure, il égale sa voisine Strathisla, qui n’est pas la moindre des références. Peut être un peu cher mais son coté à la fois corsé et gourmand, très certainement dû à un fort bousinage des fûts, en fait un malt à part.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.