Bowling for Littlemill

Littlemill n’est plus un nom que l’on voit beaucoup sur les étagères. Peut être parce que la distillerie située dans la ville de Bowling à fermé. Peut être parce que les prix en sont devenus presque indécents. Et c’est bien dommage, car le caractère léger, frais et herbacé caractéristique de l’ancienne distillerie du Speyside nous manque beaucoup. Et cela Berry Bros l’a bien compris. Familier des beaux embouteillages de la distillerie, notamment les casks 11 et 18, c’est avec plaisir que nous allons essayer l’un des derniers, le cask 21 de 1990.

Private Whisky Society

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas mis la main sur un Littlemill. Pour le prix d’abord, mais surtout car on en trouve de moins en moins. Heureusement, Berry Bros a du nous entendre et a sorti ce cask 21 qui, lorsqu’il s’est présenté sous nos yeux, s’est retrouvé adopté par Private Whisky Society. Il faut dire qu’entre ses différentes fermetures et l’incendie de 2004, que certains pensent encore d’origine criminelle même si ça n’a pas été prouvé, la distillerie ne reverra plus jamais le jour.

Pourquoi dès lors se poser des questions ? Nous sommes repartis avec et pouvons maintenant vous la présenter.

Au nez le profil herbacé de Littlemill est bien là et nous rappelle de bons souvenirs. Il devient ensuite beaucoup plus doux et élégant, avec des notes de miel et de vanille. C’est ensuite un florilège de fruits, d’abords blancs avec de belles pêches du marché et du melon bien sucré. On plonge pour finir dans les fruits exotiques avec des notes de mangue. Un peu d’eau libèrera la vanille et le miel.

En bouche c’est le miel et la vanille qui prennent le dessus, et de quelle manière ! une note boisée calme un peu le jeu avant que le coté herbacé ne reprennent le dessus. On retrouve ensuite les fruits exotiques et quelques coings. Un peu d’eau exaltera le boisé et le profil herbacé.

La finale est longue, boisée, pleine de fruits blancs et frais avec un léger retour d’herbes en fond.

L’avis de Private Whisky Society

Un whisky d’une élégance rare. Malgré sa complexité, aucune note ne prend le dessus et elles s’ordonnent toutes d’une manière parfaite. Un profil doux et agréable en bouche avec un coté presque pâtissier mais totalement gourmand. Et pour environ 130 euros, aucune raison de se priver.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age