Et si finalement Jim Murray n’avait pas tort ?

C’est apparemment l’heure de la remise en question en Ecosse. Un panel d’experts et de consultants de l’industrie du whisky devrait prochainement se réunir et remettre à plat le whisky écossais prochainement au Distiller’s City Debate Londres 2015. Leur but ? Analyser l’état de la production de whisky, sa capacité d’innovation et surtout comment aborder la part jeune de la clientèle et la séduire.

Private Whisky Society

Comparé aux alcools blancs, le whisky est souvent associé à des valeurs traditionnelles, d’héritage artisanal. Autrement dit, on a souvent l’image d’un alcool pour les personnes matures, cliché contre lequel nous nous battons fortement. Une analyse de la Worshipful Company of Distillers, ancienne société chargée de réguler et encadrer la production de spiritueux au Royaume Uni. Aujourd’hui elle s’occupe principalement du mécénat provenant de l’industrie du whisky, même si elle peut exercer en tant qu’expert ou consultant dans certains domaines.

« Un nouveau marché avec un gros potentiel a été découvert, avec des consommateurs à la recherche de bon rapport qualité/prix, de prestige, mais surtout de nouvelles saveurs, aussi incroyables soient elles »

Trevor Stirling, analyste boissons pour Sanford C Bernstein, cabinet de consulting, qui dirigera ces pourparlers nous dit : « L’industrie du whisky vit un vrai paradoxe. En se coinçant dans une définition trop traditionnelle du whisky pour préserver son héritage, l’écosse garde une image classique alors que la production à l’étranger est en constante évolution et sait très bien se réinventer ».

Par exemple le grain whisky, jusqu’ici considéré comme produit de basse qualité, devient un vrai standard avec par exemple le travail de Nikka qui a transformé son Coffee Grain en l’une des meilleures ventes de ses derniers mois en France.

La discussion se tiendra le 14 mai et sera l’occasion pour les professionnels du secteur de mieux connaitre leur marché et ses besoins. Le panel sera entre autres composé de Damien Heary, directeur de l’innovation chez Grant’s, Glen Gribbon, manager chez Edrington, société possedant Macallan et Highland Park, Ian Buxton, critique en spiritueux et Ian Shackleton directeur chez Nomura International.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age