Bœuf de Kobe, whisky et Havane

Le steaking est devenu en une année un des points centraux de Paris qui mêle cuisine gastronomique dédiée au bœuf, whiskies de qualité et cigares de renom. Attention toutefois, l’adresse n’est pas destinée à toutes les bourses. Ici, la devise chère à Winston Churchill s’affiche avec fierté « Whisky, cigar and no sports ». L’endroit est définitivement classy et a des airs de gentlemen club anglais.

Private Whisky Society

Situé en plein Paris, 3 rue du sabot dans le 6ème arrondissement, le Steaking est un adresse que nous adorons. Tous les produits, que ce soit leurs viandes, whiskies ou cigares, ont été choisi afin de vous offrir le meilleur. Les cuisiniers ont été recrutés chez Ferrandi, une des écoles de gastronomie les plus réputées de France. Ils sont aidés par un four à braise, meilleur outil possible pour le rôtissage. Vous pourrez même choisir la maturation de votre viande sur certaines pièces. Les races de bœuf présentes sont les plus célèbres et qualitatives du monde, gros coup de cœur pour le magnifique bœuf de Kobe, même si son prix peut devenir prohibitif. L’entrecôte de cette race si chère à Jacques Chirac vaut tout de même ses 160 euros. A ce tarif, je vous rassure, elle est prévue pour nourrir deux personnes. Les races présentes sur la carte :

-Bœuf de Kobe, Japon
-Bœuf Wagyu, Australie
-Black Angus, USA
-Blonde de Galice, Espagne
-Bœuf irlandais
-Bœuf Hereford, Angleterre
-Bœuf argentin

Pour un repas, comptez en moyenne 15 euros pour une entrée, 40 euros le plat et 10 euros le dessert. Pour le vin, vous trouverez à la carte grands crus classés et vins plus classiques. Comptez une cinquantaine d’euros pour une bonne bouteille. Vient ensuite le grand moment, tout du moins ce fut le cas pour nous, le passage au 3ème étage pour le bar à whisky accompagné du fumoir.

Ambiance tamisée, grands fauteuils chesterfield en cuir, on se croirait plongés dans un épisode de Mad Men. Le bar à whisky est magnifiquement bien rempli, que ce soit des classiques de distilleries ou des folies d’embouteilleurs indépendants. Même si le barman n’a pas pu nous donner le nombre exact de références, il y en avait une bonne centaine de disponible recouvrant toutes les régions du monde. Kilchoman, Hibiki, Amrut, Kavalan, Elijah Craig… Même les suédois de Mackmyra et des whiskies australiens sont présents. Les prix sont bien entendu très variables étant donné la palette disponible. Après avoir choisi votre liqueur, si vous le souhaitez, vous pourrez choisir le cigare qui l’accompagnera. Comptez 20 euros pour un cigare correct.

En bref une adresse chère mais tout à fait dans le style qu’elle cherche à se donner. L’ambiance tamisée avec les murs sombres entretient l’ambiance gentlemens club à merveille. Le viandes sont excellentes, même si on regrettera l’absence quasi-totale de races françaises sur le menu. Mais les autres présentes vous raviront et vous feront oublier tout le reste. Petit détail pour ces messieurs, les serveuses sont toutes plus jolies les unes que les autres.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.