Voyage en méditerranée

On a souvent reproché à Laphroaig de ne pas assez embouteiller de titrages punchy. Ils semblent avoir entendu le message et les dernières versions de la distillerie du sud d’Islay ont élevé leur titrage, souvent autour d’un joli 48%. Pour le joli on s’arrêtera au titrage car tout n’a pas été exceptionnel (Three et four woods notamment). Mais s’il est bien un embouteillage CS et toujours acclamé, c’est bien leur 10 ans cask strength.

Private Whisky Society

Sorti pour la première fois dans les années 90, cette version CS était à l’origine réservée au duty free en versions 1 litre, comme la plupart de ses congénères. Et comme beaucoup d’autres, à force de succès la distillerie a décidé de le sortir par par batches dans le commerce classique par la suite. Ce Batch 008 a été embouteillé il y a de cela un peu plus d’un an, en mars 2016.

Au nez on se croirait d’abord au port de Naples, avec des anchois frais emplis d’iode et des notes de levure en provenance de la pizzeria du coin. Puis on navigue vers le sud de la France en s’approchant des olives et de la tapenade noire. Une belle fumée cendreuse est bien présente ainsi que quelques notes de céréale, mais très légères. Le coté médicinal de Laphroaig est ici assez peu représenté, même si on l’entraperçoit en fond. On trouvera quelques noix ainsi qu’un soupçon de poire. Un peu d’eau accentuera la tourbe ainsi que les poissons salées fumés.

En bouche la tourbe est bien plus présente qu’au nez, c’est un véritable raz de marée fumé qui envahit votre bouche, toujours sur les cendres chaudes. Les noix sont encore là et les fruits exotiques de Laphroaig se montrent enfin avec de la mangue, relativement inattendue sur ce coup là. On verra également des notes herbacées et une pointe d’amertume entre poivre et tabac froid.

La finale est longue, interminable et assez sèche. Sur la tourbe cendreuse, les poires, la céréale et le poisson fumé.

L’avis de Private Whisky Society

A notre désormais grand regret, c’est le premier Laphroaig 10 ans cask strength que nous goutons depuis longtemps et on voit qu’on a raté quelques chose durant plusieurs années. Cette vague de tourbe marine associée au poisson fumé, aux noix et avec ce coté médicinal un peu plus en retrait, c’est une totale réinterprétation par rapport à ce que produit Laphroaig habituellement. Guettez le prochain batch avec attention c’est un conseil ! Il devrait être très bientôt disponible puisqu’annoncé il y a un mois.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.