La fougue de la jeunesse Ileach


Dernière distillerie construite sur Islay, avant que Gartbreck ne prenne le flambeau, Kilchoman poursuit son petit bonhomme de chemin depuis son ouverture en 2005 et ses premiers batches en 2009. Sa production, composée de whiskies produits en petites quantités mais renouvelés chaque année, à l’image de ce que fait Edradour depuis son rachat par Signatory, lui a permit de vite devenir un incontournable. Voyons aujourd’hui ce que leur version de base, le Machir Bay, est devenu.

Private Whisky Society

La plus petite distillerie d’écosse cultive sa différence depuis son ouverture. Construite sur le modèle ferme-distillerie, elle produit elle-même une bonne partie de son orge, ce qui lui permet de produire une version 100% Islay de son whisky. Première à être bâtie sur Islay depuis 125 ans, elle a visiblement lancé un mouvement puisque depuis lors, de nombreux projets, sur Islay ou ailleurs, ont vu le jour. Parmi eux on trouve Gartbreck, bientôt dirigée par les français de Celtique Connexion ou encore Annandale dans les Lowlands et Raasay sur l’ile du même nom.

Kilchoman travaille donc ses produits en small batches, comme aux premières heures de la fabrication de single malt de qualité. Cela leur permet d’une part de toujours surprendre leurs fans, toujours dans le bon sens pour le moment, mais surtout de tâtonner afin de faire ce qu’ils veulent vraiment de leur distillat au fur et à mesure des années qui passent. Voyons donc maintenant ce que leur Machir Bay donne après 6 années d’expérimentations.

Au nez on est immédiatement prit par son esprit marin. Des notes iodées et d’embruns ouvrent ce bal de fraicheur qui nous attend. Les fruits frais viennent adoucir cette sortie en mer en amenant des notes de pommes compotées, amenant une douce acidité. Puis, c’est enfin l’arrivée de la tourbe avec des effluves camphrés qui apportent ce coté punchy qui va si bien à la fougue de la jeunesse de ce Kilchoman.

En bouche l’attaque se fait sur les fruits, entre classicisme et exotisme. Des ananas grillés en premier plan, vite adoucis par de belles pommes fraiches. Le fruité de ce Machir Bay est ensuite très bien complété par des notes provenant du fut de bourbon, avec une belle vanille mielleuse et un petit coté salin. Entre les fruits fumés par les notes de tourbe et cette douceur, nous tenons peut être le couple de l’année.

La finale est moyennement longue, avec cette note animale typique du finish Kilchoman. Un tabac froid en osmose avec une belle note de réglisse amenée par la tourbe. Quelques traces timides de la vanille du fut viennent adoucir ce dernier acte.

L’avis de Private Whisky Society

Comme toujours il est difficile d’être déçu par un Kilchoman. Même cette version de base de la marque vous emmène dans des sentiers que même certains habitants d’Islay ne connaissaient pas avant leur arrivée. Sa rondeur par rapport à sa jeunesse est impressionnante, voir déroutante. En bref, une magnifique précision, entre mer et potager comme si vous dégustiez une salade de fruits sur les bords de l’Atlantique. Comme quoi la valeur n’attend pas forcément le nombre des années.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age