Le monstre de chez Glengoyne

Nous revenons dans l’une de nos distilleries préférées, à cheval entre Highlands et Lowlands. Vous l’avez déjà compris c’est chez Glengoyne que nous allons découvrir un nouveau whisky aujourd’hui. Et pas des moindres, leur Glengoyne 25 ans, véritable fierté de la distillerie. Il a été salué de par le monde pour sa capacité à reproduire un tel niveau de qualité sur des versions vendues en grandes quantités.

Private Whisky Society

Car comme nous vous l’avions déjà expliqué, le processus de fabrication de Glengoyne est très particulier. Ils utilisent la plus lente distillation d’écosse afin de pouvoir maximiser leur contrôle sur ses effets. Elle utilise également une race spéciale d’orge, « promesse dorée » qu’elle est la seule à utiliser en écosse en grandes séries avec Macallan.

Spécialisée dans les maturations en ex fûts de sherry, la distillerie ne déroge pas à la règle pour cette version, bien qu’elle s’autorise une petite dérogation. Assemblant habituellement des fûts de sherry de deuxième et troisième remplissage, Glengoyne utilise cette fois ci des fûts bien plus chargés en aromes pour un whisky bien plus riche en aromes et en caractère.

Au nez l’entame se fait sur une note animale, entre tabac froid et vieux cuir, avant de retourner vers des notes plus douces. De beaux fruits rouges, cassis et framboises, et des fruits plus cuits avec une note de prune. On plonge ensuite intensément dans le chocolat noir et le nougat au caramel.

En bouche les premières notes à parvenir sont de belles touches de chêne toasté et d’épices avec de la cannelle. Viennent ensuite le chocolat noir et le tabac froid rencontrés au nez et de belles oranges confites. Les fruits évoluent ensuite sur la prune cuite bien compensée par une légère note de café.

La finale est longue, sur le chocolat noir, les oranges confites et les épices.

L’avis de Private Whisky Society

Il n’y a pas à dire, Glengoyne nous surprend à chaque fois par la qualité de ses embouteillages. Ils sont certes d’un classicisme absolu mais le soin apporté à la fabrication fait de vraies merveilles. Preuve en est que rares sont les distilleries à proposer des whiskies de cette qualité en séries continues. Bien entendu, le prix de ce bébé est en adéquation avec sa qualité, soit environ 320 euros. Mais si vous êtes prêts à les mettre, elle les vaut amplement. On adore, tout simplement.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.