Retour dans les 50’s

C’est une très très belle surprise que nous a fait Gordon & Macphail pour Pâques avec ce sample pour lequel nous les remercions chaleureusement. D’ailleurs associer Glen Grant et l’année 1954 n’est pas sans nous rappeler l’édition Book of Kells qui avait été plebiscitée. Et lors d’une dégustation à l’aveugle dans le sous sol d’une célèbre boutique parisienne, nous avions déjà pu voir un vieux Glen Grant (50 ans à l’époque) à l’oeuvre, du coup on est forts impatients de le gouter.

Private Whisky Society

Si vous êtes comme nous et que 1954 ça ne vous parle pas trop, G&M a eu la bonne idée de nous fournir quelques repères. Elvis commençait tout juste sa carrière par exemple. Pendant ce temps, ce whisky se la coulait douce dans un puncheon de sherry (320 litres environ) de premier remplissage. On se sent jeune d’un coup hein ? Bon trêve de plaisanteries, passons à l’essentiel.

Au nez dieu que c’est riche et rond. L’attaque se fait sur les prunes et les raisins secs avec quelques melons frais avec une belle crème au beurre et une pointe de cire. Les épices prennent ensuite les choses en main avec un magnifique mélange d’anis étoilé, de poivre et de cannelle dans lequel se fond des cerises au marasquin. Le melon frais revient ensuite avec du cuir, du tabac et même une pointe terreuse. Mais ce n’est pas fini, car même après tout ça ce nez a encore à nous offrir de belles notes de fruits rouges, entre cerises et framboises. Avec une goutte d’eau la fraicheur du melon laissera transparaitre de la menthe et une belle variété de zestes d’agrumes alors que la note terreuse se renforcera.

En bouche on retrouve la prune à l’attaque, puis on part dans le fameux christmas cake écossais. Encore des épices à foison avec de l’anis, du poivre, un peu de gingembre et même de cumin (59 dans le fût, ça aide) et des fruits confits, raisins secs et zestes d’agrumes en tête. La brioche au beurre finit de nous donner cet effet patisserie de noël. On note que la fraicheur mentholée est toujours présente, et toujours aussi agréable, mais tamisée en fin de bouche par un retour du tabac et du poivre.

La finale est moyennement longue, sur la prune, les épices, la menthe et les zestes d’agrumes.

L’avis de Private Whisky Society

Et bien en voilà un whisky élégant à la palette aromatique large. Quel richesse au nez avec cette salade de fruits aux épices qui tendrait presque vers les vieux cognacs en bouche. Les 40% n’entachent en rien la dégustation, même si on aurait pas dit non à un peu plus de peps en bouche, mais honnetement on est déjà en présence d’un grand whisky. G&M parlait de parfait whisky d’après diner d’été, franchement on ne peut que leur donner raison. Un whisky comme on en croise peu et dont on se rappellera longtemps chez PWS. Encore un grand merci à G&M.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.