Le Breton sans la tourbe

Nous vous avions déjà parlé en long, en large et en travers de Kornog, la version tourbée de la distillerie Glann ar Mor. Un malt de cette qualité ne pouvait passer inaperçu, particulièrement en France où l’industrie en est à ses (prometteurs) débuts. Voici donc la version mise à nu de notre producteur français préféré.

Private Whisky Society

Un Glann ar Mor non tourbé, c’est comme un jour sans pluie en Bretagne, ça existe, il y en a même beaucoup, mais on a quand même envie de le voir avant d’y croire. De par sa tourbe, Kornog, premier malt que nous avons bu de la distillerie, nous avait bluffé, mais la tourbe ne cachait-elle pas quelques imperfections dues à sa jeunesse ? Ne voulant pas se poser éternellement la question et, il faut l’avouer, croyant très peu à un distillat à défauts après avoir essayé le Kornog, nous avons décidé de gouter ce Taol Esa.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que, comme avec le Kornog, nous avons vite été remis à notre place. Tout est construit de manière parfaite, depuis l’impact des fûts, qui est très souvent (trop ?) poussé pour cacher d’éventuelles faiblesses de whiskies jeunes, jusqu’à l’équilibre parfait des notes. Sans compter un distillat à la texture grasse mais pas écoeurante. Une nouvelle preuve que jeune peut très bien rimer avec bon et bien fait.

Au nez l’attaque se fait sur les levures, dernières témoins de la jeunesse de ce whisky au nez. Une pointe de gingembre, de la vanille et, inattendus, quelques fruits exotiques avec de l’ananas frais. Quelques embruns marins viennent rafraichir un nez chaleureux à souhaits.

En bouche on retrouve des notes maltées douces avec de belles poires bien mures. On retrouve ensuite une belle touche saline accompagnée de caramel au beurre. On retrouve pour finir les ananas du nez.

La finale est moyennement longue, sur les fruits, le sel et les embruns frais.

L’avis de Private Whisky Society

Un nouveau whisky bluffant de chez Glann ar Mor. Avec les derniers NAS sortis par les grandes distilleries, l’industrie a du souci à se faire avec de petits distillateurs qui s’occupent aussi bien de leur produit. Il n’a rien à envier à aucun écossais équivalent. A découvrir ou à réapprovisionner de toute urgence et sans hésitation.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.