Acte de bravoure au Duty Free

Continuons dans notre semaine des maturations atypiques avec ce Dalmore Valour, qui signifie bravoure en français. Whisky à la triple maturation bourbon, sherry et porto, il n’est cependant trouvable qu’en duty free ou certaines boutiques spécialisées en petites quantités. Embouteillé à 40%, une (mauvaise ?) habitude de la maison, il saura se faire entendre malgré son faible titrage.

Private Whisky Society

C’est une belle histoire que celle du clan à l’origine de Dalmore, les MacKenzies. En 1263, un membre du clan sauva le roi Alexander III lors d’une partie de chasse. A terre, chargé par un cerf qu’il venait de blesser, sa majesté était à la merci des bois de l’animal. C’est alors qu’un MacKenzie, dont le prénom à surement du échapper à la mémoire collective, abattit l’animal et sauva le bon roi. C’est ainsi que le clan fut anobli et leur blason fut décoré d’une tête de cerf en l’honneur de l’évènement.

Mais y a-t-il autant de « Valour » dans ce Dalmore que chez les MacKenzie? En lisant bien la boite, on se dit que le premier acte de bravoure de Dalmore a été de nous vendre un NAS à 40% à 80 euros, voir plus suivant les duty free. Certes la bouteille contient 1 litre, mais tout de même. Mais Dalmore s’étant fait maitre dans l’art de manier les faibles titrages, dégustons ce whisky avant de le juger. Il a été vieilli dans un fût de bourbon, un sherry butt ayant contenu un Matùsalem de 30 ans de chez Gonzalez Byass et un port pipe de la région de Douro.

Au nez on sent immédiatement l’influence des futs de vin. Il commence sur des notes fruitées de prunes et de dattes bien sucrées. Il évolue ensuite sur les agrumes avant de plonger dans la crème caramel. Il se termine sur des notes épicées de cardamome.

En bouche on retrouve une note de zestes d’oranges et une partie du fruité du nez avec le retour des prunes et des dattes, accompagnées d’une note de figue sucrée et légèrement acide. On découvre ensuite des notes plus dures, de chocolat noir, de cuir et de tabac. Le caramel fait ensuite son retour, plus discret qu’au nez.

La finale est de longueur moyenne, sur le caramel, les figues et les dattes.

L’avis de Private Whisky Society

Malgré son faible titrage, Dalmore arrive à faire ressortir le maximum de ce Valour. Il serait certainement bien meilleur à 43% ou 46%, mais il est déjà de très belle facture. Un bel équilibre a été trouvé, mais on regrette tout de même le rapport qualité/prix et le fait qu’avec 40% il ne va pas vraiment au bout de son idée.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.