Private Whisky Society

Oui, le whisky Anglais est une très bonne chose.

En décembre 2006, le premier spiritueux a coulé à la distillerie St Georges à Norfolk (maison maintenant du célèbre English Whisky Company). Ainsi cela a marqué la renaissance officielle du whisky anglais qui ouvre la voie à une nouvelle vague de distillateurs anglais de whisky. Parmi eux : la distillerie Cotswolds près de Shipston-On-Stour, la distillerie de Lakes, en Cumbria, Adnams ou la distillerie de Londres.

Et avec des voisins tels que l’Écosse, la pression pour le whisky de haute qualité est à son plus haut niveau. Cela amène quelque chose de différent, quelque chose de vraiment anglais.

Même si le whisky anglais sonne comme une nouveauté pour plusieurs, il est en fait bien plus vieux que 2006. Selon Alfred Barnard dans son livre “The Whisky distilleries of The United kingdom”, il y avait une poignée de distilleries anglaises qui produisait du whisky aux 18e ou 19e siècle (la distillerie de Vauxhall à Liverpool par exemple fut fondé en 1781). Toutes ces distilleries ont dû mettre la clé sous la porte à cause de la crise économique et politique et dès 1905 (fermeture officielle de la distillerie de Lea Valley ) il ne restait plus aucune distillerie de whisky sur le sol Anglais !

Un siècle plus tard, le whisky anglais regagne en popularité et il est en train de se faire un nom qui lui est propre. Les profils des nouveaux consommateurs et leur comportement ont en grande partie participé à sa résurrection : Ils sont friands de produits locaux, du terroir, de transparence et de circuits d’approvisionnement courts.

Je parie qu’on n’aura pas à attendre très longtemps avant de voir la création d’ un English Whisky Trail

Private Whisky Society

Pour avoir une plus profonde compréhension de cette catégorie en pleine croissance, j’ai demandé à deux directeurs de distillerie de whisky anglais, leur point de vue sur ce sujet ! Daniel Szor (fondateur de la distillerie Cotswolds) et Andrew Nelstrop (fondateur de la distillerie de St Georges) ont gentiment pris sur leur temps pour parler du whisky anglais avec moi.

Diriez-vous que le whisky anglais est devenu une catégorie en soi?

A.N> C’est en train d’arriver; depuis un an ou deux, nous avons vu progressivement des distributeurs en ligne et des magasins qui ont commencé à établir une liste des whiskies anglais afin d’en faire une catégorie à part entière; il y a encore un long chemin à parcourir mais le fait que cela commence est une grande nouvelle.

D.S> A mon avis le whisky anglais n’est unique de par le fait qu’il soit anglais mais plus par rapport au fait que c’est principalement produit par de nouvelles distilleries qui sont passionnées et engagées dans l’artisanat et font donc partie du mouvement de plus en plus “mondial” du whisky, caractérisé par de petites distilleries, plus innovantes et transparentes et qui se soucient plus de la qualité, de la provenance, du terroir et de la personnalité comparées à de nombreuses distilleries déjà établies qui ont une approche plus globale axée principalement sur quantité, l’ampleur et l’efficacité.

Private Whisky Society
Private Whisky Society

Qu’est-ce qui selon vous rend le whisky anglais si différent?

A.N> Partout dans le monde, un whisky single malt est fait avec les mêmes ingrédients et c’est donc les gens qui font le whisky, comment ils le vieillissent et l’environnement dans lequel il vieillit, c’est là que les grosses différences apparaissent. Nous sommes très chanceux de ne pas avoir d’investisseurs, il n’y a donc pas d’urgence dans la procédure pour leur assurer un retour sur investissement, nous prenons tout le temps nécessaire, nous utilisons les meilleurs ingrédients et nous choisissons avec attention une équipe compétente. Nous sommes aussi chanceux que le climat de Norfolk est nettement plus chaud et sec que l’Écosse et l’Irlande par conséquent, la maturation est plus rapide ce qui conduit à un single malt primé.

D.S> Je pense que tous les whiskies anglais sont différents – les uns, les autres, ainsi que leurs amis écossais et irlandais “généralement, il y a plus d’intérêt sur les productions en petits lots utilisant une haute qualité de malt et de bois”. Dans notre cas, l’orge provient de notre région, à moins de 80 kilomètres. Les distilleries comme St Georges et Lakes sont liées entre elles et essayent elles-mêmes de se lier à d’autre régions – dans notre cas la région du Cotswolds est d’une beauté naturelle exceptionnelle – et d’exprimer quelque chose de vraiment unique à travers leur choix de processus de distillation et de la sélection de baril.

Private Whisky Society
Private Whisky Society

Quels seraient selon vous les facteurs clés dans toute cette “renaissance du whisky anglais”?

A.N> Sans l’ombre d’un doute, la renaissance est née d’une passion véritable pour le single malt whisky de James Nelstrop, le fondateur de English Whisky Co. On pourrait même dire que c’est le fondateur de l’industrie renaissante. D’autres nouveaux entrants sur le marché apparaissent et ont eux aussi une véritable passion pour le whisky. Ça, combiné avec un changement dans les règles fixées par HMRC (le fisc anglais) sur la taille minimale des distilleries autorisées au Royaume Uni, a permit pour tous ceux qui ont ouvert leurs portes de produire sereinement de nouveaux spiritueux.

D.S> Je crois que l’élément majeur est l’augmentation de l’intérêt dans la production locale, à l’échelle humaine, l’utilisation des ingrédients locaux, ce qui a stimulé la croissance de la distillation artisanale partout dans le monde. Peut-être aussi le fait qu’il y a une grande romance avec le whisky qui captive facilement l’imagination des “entrepreneurs seniors” comme moi à la recherche d’un nouveau défi et l’Angleterre a une solide tradition d’entreprenariat. Elle a aussi une tradition agricole importante, très centrée sur les céréales, et une tradition de brassage de longue date. Et enfin, n’oublions pas que l’Angleterre n’a fait que suivre le récent assouplissement de la législation concernant la taille minimale d’une distillerie (18 hectolitres) ce qui a permis l’entrée des petits participants.

Private Whisky Society
Private Whisky Society

Comment voyez-vous le futur du whisky anglais ?

A.N> Je pense que nous allons continuer de voir une montée du nombre de distilleries – comme nous le voyons partout dans le monde – Mais je pense que le marché sera submergé d’ici 4-5ans (Il y a plus de 30 nouvelles distilleries écossaises planifiées ! Et presque autant en Irlande !). Cette surproduction je pense, va résulter sur une période similaire aux années 1980 quand nous avons vu plusieurs distilleries fermées. C’est à ce moment-ci que les meilleures survivront et ceux venus faire de l’argent facile fermeront. Ce n’est jamais une mauvaise chose de faire le ménage de temps en temps.

D.S> Je pense que nous continuerons de voir un développement de la distillation de whisky en Angleterre spécialement avec l’émergence de nouvelles “destinations de distilleries” dans des zones bien touristiques (Londres et Home Counties, Cornwall, Devon, dans le Yorkshire, dans le Dorset, Kent, etc).

Private Whisky Society

The One – Sherry Finish (The Lakes Distillery)

Private Whisky Society

C’est une édition limitée de The One qui provient de la distillerie de Lakes. C’est un blend qui vient de plusieurs îles britanniques, il a été fini dans dans un Hogsheads de Sherry oloroso dans la récente distillerie de la région Cumbrianne et commercialisé en 2015.

Private Whisky Society

Adnams Single Malt

Private Whisky Society

Le single malt d’Adnams est fait en utilisant de l’orge locale. Il a été vieilli pendant plus de trois ans dans des fûts de chênes neufs français, ce whisky est riche en vanille et en épices.

Private Whisky Society

English Whisky Co. Founders – Peated Sauternes Cask

Private Whisky Society

C’est une version très limitée (250 bouteilles) qui provient de English Whisky Company. Cette expression légèrement tourbée a été vieilli pendant 4 ans dans des fûts de Sauternes et est présenté dans une carafe Ibisco et d’une boîte en bois en accompagnement.

Private Whisky Society

Cotswolds Single Malt Spirit – Test Batch Series

Private Whisky Society

Ce pack cadeau de la jeune distillerie Cotswolds comprend un trio de bouteilles de 20 cl de spiritueux single malt. Il contient dans chacun des packs un New Make, un spiritueux de 5 mois vieilli en fûts de sherry et un troisième vieillit pendant 10 mois dans un fût de vin. Une excellente façon de voir comment la première année de fonctionnement de la distillerie a progressé.

Private Whisky Society

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age