Un marin élevé en pleine terre

Située au nord de l’ile d’Islay, proche de Bunnahabbhain, Caol Ila est situé face à l’ile voisine de Jura. Son nom, qui signifie « Sound of Islay » en Gaëlique, a pour origine le minuscule bras de mer qui sépare l’ile de sa voisine. Elle produit un malt relativement tourbé, au même taux de phénols qu’un Ardbeg.

Private Whisky Society

Caol Ila
est à seulement quelques centaines de mètres de l’ile de Jura, le bras de mer les séparant n’étant pas plus large qu’un grand fleuve. Mais les navigateurs ne s’y trompent pas, en pleine tempête, aussi petit soit-il, il devient infranchissable. La distillerie, la plus prolifique de l’ile distille un malt tourbé à 35 ppm et très léger, mais aussi une version non tourbée, autrefois réservée aux blenders, de son single malt. Petite particularité, Caol Ila est distillé sur Islay mais n’y vieillit pas. Il part par tankers murir dans les chais de Diageo sur le continent.

Construite en 1846, la distillerie changera plusieurs fois de mains et fut même la propriété de Norman Buchanan, alors propriétaire de Jura, de 1854 à 1863. Le plus gros changement arriva durant l’année 1972, où la distillerie commença des travaux pour passer de 2 à 6 alambics. Ces travaux nécessitèrent un arrêt de la production de 2 ans. Ces alambics, parmis les plus gros produits dans le monde, ne sont remplis qu’à moitié lors de chaque distillation afin de faciliter le reflux d’alcool. Caol Ila est aujourd’hui la propriété de Diageo.

Au nez l’attaque est tourbée, une tourbe grasse, fraiche et iodée qui surgit de votre verre. Elle se calme par la suite pour nous donner des notes de fumée et de cendres. Quelques notes plus douces se révèlent ensuite, Du lait d’amande, un coté porridge. Des notes maltées en fond.

En bouche on découvre un distillat légèrement huileux avec une attaque saline pleine d’embrun qui devient peu à peu médicinale. Toujours des notes de fumée, la tourbe se fait plus discrète, bien que toujours présente. Des fruits frais avec la pomme en chef d’orchestre. Des épices très légères font ensuite passer la pomme vers des notes de fruits secs.

La finale est moyennement longue. Elle nous entraine sur les sentiers marins avec des embruns, des notes salines, des algues. Un coté plus chaleureux se dégage avec les reflux, du café mocha.

L’avis de Private Whisky Society :

Un whisky plein de fraicheur qui a su garder son esprit marin alors qu’il vieillit dans des chais loin de la mer. Léger et agréable à boire, il sera parfait pour un apéritif ou pour préparer votre palais avant de déguster un tourbé avec un plus haut degré d’alcool. De la finesse malgré sa tourbe relativement forte. On aurait peut être préféré 46%, mais tout est déjà là, alors ne faisons pas les difficiles.

Pour en savoir plus sur nos cours de dégustation à domicile ou sur nos tarifs suivez les liens ou bien contactez nous.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age