4 distillations pour une expérience haute en couleurs

4 distillations et 3 ans de vieillissement, voilà l’explication de ce nom étrange qu’a donné Bruichladdich à ce whisky que l’on peut qualifier d’expérimental. Embouteillé brut de fût à 63.5% et légèrement tourbé, c’est une dégustation particulière qui nous attend.

Private Whisky Society

Bruichladdich est depuis toujours le roi des expérimentations en tout genre dans le whisky. L’Octomore en était jusqu’ici la preuve mais il a été rejoint par ce X4+3 et les projets Port Charlotte dans la galerie des curiosités de cette distillerie. La quadruple distillation est une rareté dans le monde du whisky, même les triples distillations ne sont pas légions et ne sont en général trouvables que chez Auchentoshan.

Il faut dire que chaque distillation exacerbe les notes provenant du malt, donc des fruits frais, généralement pomme et poire. Quand on connait l’importance qu’apportent les distilleries à la sélection de leurs fûts et qu’on connait leur prix, on comprend mieux pourquoi la plupart sont réticentes à laisser une part trop importante au goût du malt dans leur whisky. Sans compter que ce whisky a créé une vraie polémique dans le milieu des connaisseurs. Vieilli 3 ans dans des Hogsheads composés d’une moitié d’ex fûts de bourbon et d’une autre en chêne neuf, voyons maintenant ce que ce véritable ovni du whisky a à nous dévoiler.

Au nez il s’en dégage des notes très (très) puissantes de fruits frais, particulièrement une poire très présente et que l’on retrouvera plus tard en bouche. La moitié « bourbon » du hogshead a visiblement bien travaillé puisque l’on retrouve assez rapidement des notes plus agréables au nez, comme un fond de vanille. Cependant avec un whisky d’une telle puissance, 63.5%, nous devons rajouter un peu d’eau afin de libérer ses aromes. Quelques gouttes suffisent. Une fois ajoutée, la vanille est bien plus présente et on distinguerai presque un peu de guimauve en arrière plan. Pas de trace de la tourbe pour le moment.

En bouche on retrouve les premières notes du nez. Enormément de poire tout d’abord qui laisse peu à peu la place à des notes cendreuses qui vont venir la rehausser. Toujours un peu de vanille en fond. Au fur et à mesure une légère acidité s’installe, faisant passer les notes maltées de la poire à la pomme. Mais elle s’installe tellement qu’elle fini par vous emmener vers l’ananas et les agrumes, surtout du citron. Des notes de noix apparaissent en fond à la manière de l’acidité, crescendo.

La finale est longue et laisse la place à la vanille et au fond de tourbe que l’on trouve dans ce X4+3.

L’avis de Private Whisky Society :
Un whisky très particulier et réservé à des connaisseurs ou des épicuriens du whisky. Nous l’avons beaucoup aimé, car comme dit dans notre article c’est un véritable ovni, il ne ressemble à rien de connu. Dire qu’il est comparable à un single grain très bien fait n’est pas forcément faux, mais c’est tout de même lui faire injure tellement sa complexité, sa fraicheur et sa rondeur malgré son jeune âge nous ont fait voyager dans un nouvel univers. A tous les curieux, essayez le au moins une fois, quelques bouteilles sont encore trouvables, notamment chez Julhès si vous résidez sur Paris où non loin.

Pour en savoir plus sur nos cours de dégustation à domicile ou sur nos tarifs suivez les liens ou bien contactez nous.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.