La surenchère de la vieillesse ?

Décidément Benromach nous gatte en ce moment avec des versions millésimées et âgées. Très agées. Après le 35 ans sorti plus tôt cette année, c’est le tour d’un 41 ans millésimé 1974 que la marque va tenter de nous séduire, single cask bien entendu, donc très limité en stock. A peine 500 quilles pour le monde entier.

Private Whisky Society

Et même seulement 452 pour être précis. Toutes tirées du même fût de sherry numéro 1583. Elle sera présentée dans un coffret bois bien fait et au design assez moderne en plus d’être ornée au goulot d’une enveloppe couleur cuivre qui n’est pas sans rappeler la forme d’un alambic compte tenu de sa forme. Niveau packaging rien à redire, que du magnifique.

Bon la belle boite, c’est pas mal, mais le cœur de nos préoccupations c’est quand même ce qu’il y a dedans. Après avoir passé 41 ans dans son sherry butt, et atteignant 49.1% à la pesée a une belle robe ambrée et dévoilerai des notes de pommes, de raisins secs, de zestes d’agrumes, de cacao et de cire d’abeille. Pour 1200£, soit 1512€, on peut au moins demander ça.

La note de la distillerie :

Nez : Raisin de Smyrne, pommes, zestes d’agrumes, abricot, cire et menthol.
Bouche : Banane, cassis, framboise, chocolat noir, poires, pommes et bois.
Finale : Réglisse, praline, cacao et fumée.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age