2,5 fois plus de plaisir

Nouvelle étape chez James Eadie avec cette fois une entrée dans leur gamme de single casks. Et c’est avec une distillerie pas comme les autres qu’on va commencer avec Benrinnes qui a pour particularité de pratiquer la double distillation et demi. Autrement dit les têtes et queues sont redistillées afin de donner plus de corps au whisky. Comme Springbank et Mortlach. Vous n’avez pas compris ? On vous explique.

Private Whisky Society

Dans le whisky on distille toujours deux fois au minimum comme vous pouvez le voir sur la page dédiée dans notre encyclopédie. Et à chaque fois on en garde que le coeur de chauffe (on jette les premiers et derniers instants de la distillation), le reste étant impropre à la consommation ou n’ayant plus assez d’aromes. Chez Benrinnes, ainsi que chez ses deux compères cités plus haut, on les redistille pour arriver à leur rendre potable pour l’un, commercialisable pour l’autre. Et comme chez Mortlach et Springbank, le caractère est au rendez vous! Mais passons à la dégustation de ce single cask de 12 ans élevé en refill bourbon cask.

Au nez c’est très patissier et beurré. Crème au beurre, meringue, citrons glacés, on se croirait presque chez Bladnoch. Et avec la note herbacée qui suit, en en serai presque persuadé. Une belle note de cannelle emboite le pas de cette tarte citron meringuée avec quelques noisettes. Il se fait presque laiteux sur la fin, smoothie au citron.

En bouche on repart sur les citrons en crème, avec du beurre et quelques herbes aromatiques. De belles noix finissent par se montrer en même temps que la céréale qui parait enfin. Un coté sucré fini par se dégager et nous amène vers une subtile note de citronnade.

La finale est moyennement longue, sur le citron, la céréale, les noisettes et une pointe saline.

L’avis de Private Whisky Society

Que de gourmandise, la dernière fois qu’on avait vu un whisky version tarte au citron meringuée comme celui ci c’était un Bladnoch qui avait presque 2 fois son âge. Et ne croyez pas que sa jeunesse le rend moins bon, certes légèrement moins complexe, mais très gourmand, vif et surtout plus corpulent. Une vraie belle surprise !

Private Whisky Society

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous vous apprêtez à pénétrer dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.