Un Benriach version Piémont

Benriach fait partie des distilleries qui adorent exploiter les finishes en fûts de vin de toutes sortes. Porto, Madère, Sherry, Sauternes, tout ou presque y passe, le plus souvent pour une belle réussite, le distillat sec, léger et fruité de la distillerie se mariant parfaitement aux notes amenées par les ex fûts de vin. Ayant bien exploré les vins français, portugais et espagnols, Benriach passe maintenant de l’autre coté des alpes pour un finish en ex fûts de vin Barolo.

Private Whisky Society

Spécialité du Piémont, le Barolo tient son nom de la principale ville où il est produit. C’est cependant une appellation regroupant plusieurs zones alentours comme La Morra, Monforte d’Alba, Castiglione Falletto et Serralunga d’Alba. Il est produit à 100% à partir de cépage Nebbiolo et d’un point de vue gustatif il est comparable aux vins de bourgogne. Les fûts utilisés par Benriach sont ceux d’un Barolo issu de la marque Gaja.

Maitrisant parfaitement ces vieillissements de la gamme « Wood Finish », Benriach nous offre ici un beau whisky bien équilibré, tout en épices et en fruits secs. Une belle découverte qui pourra être approfondie par la version Edradour vieillie uniquement en fûts de Barolo cette fois, pour une période d’environ 10 ans.

Au nez l’attaque se fait sur les noix, très présentes, et les raisins secs. Il vire ensuite à 180° en direction des épices avec cannelle et paprika, avant de plonger dans les fruits avec des raisins secs, des figues, des dattes et des zestes d’oranges.

En bouche, il se fait plus doux et entre même dans la gourmandise. Ce sont d’abord des fruits qui vous titillent les papilles avec raisins secs. Entre le nez et la bouche, les prunes se sont confites et sont bien accompagnées par une pointe d’agrumes. Il évolue ensuite vers le toffee puis retombe dans les épices avec une touche poivrée.

La finale est longue, sur les fruits secs et les épices.

L’avis de Private Whisky Society

Les finitions en fûts de vin sont décidément devenus une spécialité chez Benriach. Sans être exubérant, ce whisky change vraiment des vieillissements classiques et la maitrise de Benriach est presque parfaite avec un whisky marqué par sa maturation sans pour autant y vendre la peau de son distillat. Presque car malgré un équilibre global remarquable, le nez est tout de même relativement déséquilibré et ne laisse pas beaucoup de place au distillat.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.