La fraicheur d’un sous bois

Cette année, nous avons récemment vu sortir une nouvelle référence sur les étagères en provenance du Speyside. Aultmore, distillerie située à Keith dans le Banffshire, tranche avec les habitudes de la région en nous offrant une version plus brute comparée à ses délicats et raffinés voisins. Habituellement utilisée dans l’assemblage de blends, Aultmore est encore une preuve que beaucoup de ces distilleries gagneraient à commercialiser leur single malt. Allt A Bhainne, si tu nous entends…

Private Whisky Society

Fondée en 1896 par Alexander Edward, la distillerie était à l’époque l’un des gros fournisseurs de Pattison ltd, la fameuse entreprise à l’origine de la « crise des Pattisons » qui mit à mal l’industrie du whisky entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème. Relancée à la fin des années 90 par Baccardi et sa filiale Dewars, une première expression sortit en 1997 pour le centenaire de la distillerie, puis une seconde en 2004 dans la gamme Flaura and Fauna. Depuis cette année, 5 nouvelles expressions de 12, 21, 25, 30 et 35 ans sont venues enrichir les étagères des cavistes.

Pour ses single malts, on peut dire qu’Aultmore a mis les petits plats dans les grands. Packaging sobre et classieux, design de bouteille simple, efficace et élégant, autant dire que la marque attire l’œil sur les linéaires. Voyons voir si elle attire autant le palais à la dégustation.

Au nez on sent immédiatement une belle fraicheur. Des pommes, de la levure, de la mousse, une entame agréable et très éloignée de ce que l’on trouve dans la région. Il poursuit sur des notes herbacées et minérales, avec un retour des pommes, plus sucrées mais aussi plus acides qu’à l’entame. Il se finit sur la cire et la paraffine.

En bouche on trouve d’abord des agrumes avec des oranges et des pommes au profil équivalent de celles rencontrées en fin de nez. Des notes maltées les suivent, puis un peu de douceur se dégage avec une note mielleuse l’arrivée de fruits exotiques, ananas et mangues.

La finale est longue, sur les noix, les pommes et des notes maltées. Un retour très discret de la cire se fait également sentir.

L’avis de Private Whisky Society

un Speyside qui ne colle pas à la tradition de la région ! Bien plus frais que la plupart de ses voisins, cet Aultmore est surprenant. Pas fou, pas extraordinaire, mais surprenant. Avec le prix affiché (environ 50 euros) il pourrait bien faire beaucoup de mal à plusieurs malts classiques d’entrée de gamme. A posséder pour son profil unique, frais, fruité et doux.

Private Whisky Society

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En raison de contenu en rapport avec la consommation d'alcool, vous certifiez avoir l'âge légal dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Vérifiez votre age