A Bard’s Epitaph

Nous sommes le 25 janvier, date de la naissance de Robert Burns, plus grand poète écossais, et même plus grand écossais de l’histoire d’après beaucoup (Il dépasserait William Wallace et Robert le Bruce dans de nombreux sondages). Grand amateur, adorateur et défenseur du whisky, chaque année son anniversaire est célébré dans toute l’Ecosse, et même le monde entier avec un verre de son breuvage préféré et d’un plat traditionnel.

Private Whisky Society

Robert Burns, ce nom ne vous fait peut être pas tilter immédiatement. C’est pourtant l’une des personnalités les plus connues du Royaume Uni et, plus étonnant, les plus célèbres au monde, particulièrement dans la musique. Hormis la reine Victoria et Christophe Colomb (et les figures emblématiques de l’Eglise) il est la personnalité la plus représentée par des statues de par le monde. Il a également inspiré de nombreux auteurs modernes, comme Michael Jackson (le chanteur) ou encore Bob Dylan.

Beaucoup de distilleries ont produit des whiskies en l’honneur de Robert Burns, mais c’est Arran qui a réussi à se faire adouber par la World Robert Burns Federation ce qui en fait le whisky plus ou moins « officiel » du poète et de son anniversaire. Il est composé d’environ 70% de whisky vieilli en fût de bourbon et 30% vieilli en futs de sherry. Voilàa donc pour ce qui est de son histoire et du whisky. Pour le plat principal vous pouvez toujours tenter le Hagis si vous aimez les panses de brebis farcies.

Au nez ce sont les poires et la crème à la vanille qui se présentent en premier. On retrouve ensuite des notes de miel et de toffee. Une fraicheur florale accompagnée de quelques épices leur fait suite avant qu’une note de pêche ne termine ce nez très agréable.

En bouche on retrouve les poires et la vanille du nez. On retrouve ensuite le travail du fût avec des épices, cannelle et gingembre. Une fraicheur citronnée ferait presque penser à une tarte au citron avec une note beurrée discrète mais présente.

La finale est moyennement longue, sur les poires, la vanille et le chocolat au lait.

L’avis de Private Whisky Society

Un daily dram fort sympathique ! ce n’est certainement pas le malt le plus complexe ni le plus abouti que nous ayons gouté, mais il se boit très bien et est très agréable au palais. A essayer pour rendre hommage à Robert Burns, pour son prix laissez vous tenter si vous êtes curieux.

Cela vous a intéressé ? Faites le savoir :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
  • Vous pénétrez dans l’univers du whisky en déclarant sur l’honneur être majeur dans votre pays de résidence.
  • Bienvenue dans la Society, Sláinte !

En visitant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies que nous utilisons pour améliorer votre navigation.

Vous pouvez suivre l’actualité du whisky avec la

Private Whisky News :

Nous vous envoyons un email pour confirmer votre inscription, pensez à vérifier vos spams si vous ne le recevez pas.